Chasse à la bécasse au Québec

Chasser la bécasse au Québec: une expérience hors du commun!

Chasseurs de bécasse au Québec
L’Épagneul français est idéale pour chasser la bécasse américaine.

Avec des journées extraordinaires de plus 30 levées possibles par jour, le chasseur s’assure d’un spectacle au dessus de ses attentes!

Accompagné de bons chiens d’arrêt, scolopax minor vous fera vivre des moments très intenses.

On retrouve deux types de bécasses au Québec. Quoique de la même espèce, il s’agit que nous désignons la bécasse des bois ( bécasse Américaine) de début de saison de chasse par la sédentaire pour ainsi la surnommer et donc attendre la bécasse migratrice dans les semaines à venir…

Vous trouverez les sédentaires qui passent l’été plutôt au sud voir même dans les États voisins de nos voisins américains.

Une bonne concentration se trouvera jusqu’au nord du 50e parallèle  durant l’été et au courant de l’automne, sa migration vers le sud (elle descend aux États Unis pour l’hiver) se fera sentir durant la fin de septembre voir début octobre. Il est donc possible de voir des bécasses durant tout l’automne.

Il m’est même arrivé de voir la bécasse durant la chasse au cerf de Virginie d’automne!

À l’arrivée de l’automne, quand les bernaches du Canada débutent leur migration, les bécasses suivent.

Il n’est pas rare de passer tout près d’une bécasse quand on marche en forêt. Elle restera sans bouger et bien camouflée sans même vous aviser de sa présence!

Par contre, attention! Si vous avez avec vous un chien et qu’il a le flair pour cette dernière, elle sera vite déjouée!

La bécasse arrive au Québec durant les premières chaleurs du printemps, soit vers les premiers jours d’avril où l’on peut avoir des parcelles de sol sans neige… Il est donc venu le temps de faire les décomptes de stock ou le baguage. Vous trouverez justement un article à ce sujet à travers mes sujets…

Au Québec, lorsque le territoire est propice, il n’est pas rare de trouver plus d’une bécasse sédentaire dans le même boisé.

À défaut de nos cousins de France, la bécasse se doit d’être trouvée plus difficilement car les forêts sont immenses et les règlements de passage pour chasser sont différents.  Donc, lorsque l’on trouve un bon territoire, on se doit de bien l’entretenir! À moins qu’un castor soit passé pour inondé le trou!

Mes  meilleurs couverts de bécasse pour la chasse, restent les jeunes boisés de peupliers d’une dizaine d’années où l’on retrouve quelques résineux ici et là…

J’aime bien les endroits près des cours d’eau sur les coteaux.

Finalement, aux fils des ans, j’ai déniché des endroits où jamais j’aurais cru voir autant d’oiseaux et en retrouver à chaque saison…

C’est croire que cet oiseau nous cache encore des secrets…

EnglishFrançais

AIMEZ NOTRE PAGE FACEBOOK!