Élever une portée de chiots épagneul français

Élever des épagneuls français à la maison est une tâche facile ! Cependant, il est essentiel de connaître les règles du jeu pour assurer le confort de la maman et de ses précieux chiots. Dans ce guide, je partagerai les points clés à retenir pour réussir l’élevage de chiots épagneuls français à domicile. Une expérience enrichissante à découvrir !

Certains d’entre vous me posent régulièrement cette question: À partir de quand?

La puberté chez les épagneuls français, tout comme chez d’autres races de chiens, peut varier d’un individu à l’autre. En général, la puberté chez les épagneuls français commence généralement entre 6 et 12 mois d’âge. Cependant, certains chiens peuvent montrer des signes de puberté plus tôt ou plus tard.

Il est essentiel de noter que la puberté ne se limite pas uniquement à la période où le chien atteint sa maturité sexuelle. Des changements comportementaux et physiologiques peuvent également survenir au cours de cette période, tels que des modifications de comportement, des changements hormonaux et le début des cycles de chaleurs chez les femelles.

Si vous avez des préoccupations spécifiques concernant la puberté ou le développement de votre épagneul français, il est recommandé de consulter un vétérinaire. Le vétérinaire pourra fournir des conseils personnalisés en fonction de la santé et des besoins individuels de votre chien.

Je recommande vivement de ne pas envisager la reproduction après l’âge de 6 ans pour mes femelles, bien que certains éleveurs puissent être tentés de le faire faute d’avoir suffisamment de sujets de reproduction.

Les femelles épagneuls français, comme la plupart des chiens, ont généralement deux chaleurs par an, chacune durant de 12 à 20 jours. La période idéale pour la saillie se situe entre le 10ème et le 12ème jour de ces chaleurs. Cependant, j’ai eu le cas de Yuki qui était fécondable seulement au 21ème jour !

Pour augmenter les chances de réussite, il est vivement conseillé de consulter un vétérinaire pour des frottis vaginaux ou, mieux encore, des dosages de progestérone.

Après des moments tendres à courir et à jouer ensemble, le moment tant attendu arrive enfin ! Prête à accueillir le mâle, la femelle signale simplement son consentement en tassant sa queue, invitant ainsi le mâle à faire son travail.

Lors de la pénétration, les bulbes érectiles du mâle et les contractions vaginales de la femelle bloquent naturellement le pénis dans le vagin de la chienne. Ce processus peut durer de 10 à 30 minutes, et une fois que le mâle a éjaculé, ils restent accouplés, queue à queue.

Il est normal, surtout pour les jeunes chiens, de vouloir se séparer à ce stade. Nous intervenons pour éviter toute complication qui pourrait survenir si les deux chiens insistaient pour se détacher. Des tractions modérées sont normales : elles ne doivent pas être empêchées, mais simplement contrôlées.

Les petits pains sont au four…

La gestation dure environ 2 mois (soit 56 à 70 jours) à partir du moment de la saillie.
Entre la sixième et la huitième semaine, c’est la croissance des fœtus qui se réalise. Jusqu’à ce moment, aucun signes visibles sur la femelle.

Tout se dévoile après la cinquième semaine car dès ce moment, on commence visuellement à voir le ventre bouger timidement. À partir de la troisième semaine, le diagnostic de gestation est réalisable par palpation, difficilement.

De façon plus sûre mais encore, on saura le nombre de chiots par échographie ; par radiographie, il n’est probant qu’à partir de 6 semaines.

La mise-bas chez la chienne
  • Préparer la caisse de mise bas: Nous utilisons maintenant une caisse d’accouchement conçu pour la mise bas des chiots. Cette dernière est fabriqué d’un matériel facile à nettoyer et non poreux. La mise bas des chiots épagneul français doit se dérouler dans un environnement familier pour la chienne. Pour son confort, la température ambiante de la pièce sera maintenue entre 20 et 25 °C . Pendant la première semaine la température au niveau du nid doit se situer vers 30 à 32 °C ; on pourra l’abaisser progressivement pendant la deuxième semaine jusqu’à 22 °C, et qu’on conservera jusqu’à ce les chiots atteignent l’âge d’un mois.

  • Prévoir le Grand Jour : le jour de la mise bas vous sera avisé de façon naturelle. La maman débutera ses montées de lait qui se font entre une semaine et voir 2 jours avant l’accouchement. À l’aide d’un test de température rectale prise matin et soir, on pourra prévoir le moment de l’accouchement : à ce moment, la température baissera de 1°C exactement 24 heures avant la mise-bas, c’est le temps d’être vigilant! C’est au dernier instant que la chienne confectionnera son nid. À la toute fin du processus de grossesse, la femelle s’agite et halète et semble nerveuse. Une réaction normale, très bientôt elle vivra le plus beau moment de sa vie. Oui mesdames! Après l’accouchement bien sûr!

  • Les contractions font avancer les premiers petits chiots épagneuls vers les lèvres de la vulve.

  1. La membrane se rompt le plus souvent naturellement, libérant ainsi le liquide amniotique, que la mère lèche.
  2. Le chiot sera expulsé après quelques minutes.
  3. Ce délai ne doit pas dépasser 1 heure dans des conditions normales. Les chiots suivants naissent, en moyenne, toutes les heures.
  4. Dès la naissance des petits, la mère les lèche vigoureusement. A peine sec, il rampe jusqu’au pis et entame son premier repas.
  5. En règle générale, les chiots naissent la tête la première (60%) ou à l’envers débutant par les pattes arrières. Dans ce cas, l’expulsion sera plus lente.
  6. Le placenta verdâtre est excrété dans les 15 minutes ou avec le chiot attaché avec un cordon ombilical.
  7. Il doit être conservé comme comportement normal pour la mère de couper le cordon ombilical et d’avaler le placenta.
Elevage des chiots

Les petits prédateurs naissent à un stade précoce de développement. Sourds, aveugles, incapables d’effectuer des mouvements importants, leur seule activité est l’alternance entre l’alimentation et le sommeil. Ils ne doivent crier que dans des cas exceptionnels. Ils sont complètement dépendants de leurs mères, ou des éleveurs quand les mères ne suffisent pas.

Allaitement maternel chez la chienne

L’allaitement maternel est la méthode exclusive d’alimentation des chiots de la naissance à une moyenne de 3 semaines et voir plus, à condition seulement que la mère soit une laitière compétente et que la taille de la portée soit relativement petite. Bref, si la mère a peu de lait et beaucoup de petits.

Durant les premiers jours, vous pouvez estimer le nombre de repas à 8. À partir de la deuxième semaine, les repas passent aux 4 heures, la troisième semaine aux 5 heures et le deuxième mois aux 8 heures. Le lait pour chien permet une croissance très rapide. Le poids moyen d’un chiot double dans les 7 à 10 jours suivant la naissance et triple dans les 15 jours.

La composition du lait de la maman chez les animaux carnivores, est très riche et très bien équilibrée par rapport au lait herbivore. La concentration en nutriments est presque doublée. La teneur en protéines, matières grasses et minéraux a plus que doublé.

A l’inverse, le lactose est presque deux fois plus faible. Par conséquent, les concentrations de lait de vaches, de chèvres, de moutons ou de juments ne suffisent pas à elles seules à produire du lait pour les chiots. C’est pourquoi vous devez utiliser un lait spécialement formulé pour les chiots en cas de besoin.

Chiots : du lait à la nourriture

Habituellement à partir de 3 semaines, mais parfois plus tôt, la production de lait stagne et l’appétit des jeunes enfants continue d’augmenter. C’est à ce moment que la transition débute avec la nourriture pour chiots.

On retrouve sur le marché, d’excellentes croquettes pourchiots. Idéalement, ces dernières doivent être engorgées d’eau afin de faciliter l’absortion par les chiots.

Par la même occasion, cela leur permet de consommer une quantité d’eau raisonnable pour permettre au système disgestif de bien fonctionner.

À partir du jour 20, nous nourrissons en moyenne un bol 3 fois par jour pour compenser le reflux maternel. Par conséquent, la transition de l’allaitement à une alimentation normale prend au moins 15 jours. Le montant requis augmente régulièrement de jour en jour.

À 4-5 semaines, nous commençons à fournir la nourriture principale que nous avons choisie pour la reproduction. Il est important de continuer à donner à votre chien la même quantité de lait pour améliorer sa résistance.

Ensuite préparation des vaccins, prévention du stress du sevrage (arrêt de l’alimentation maternelle, environnement, alimentation, changement d’animal…).

À 7 semaines les chiots peuvent être progressivement séparés de leur mère et sevrés à 8 semaines.

La mère n’est avec ses petits que trois fois en peu de temps ensuite 2 et finalement une fois par jour. Pendant cette période, nous continuons à introduire le même régime alimentaire, avec l’aliment que nous choisissons pour l’élevage.

Les chiots changent de propriétaire pendant la période de sevrage, qui se situe généralement entre 8 et 10 semaines. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque les chiots sont élevés dans les conditions décrites ci-dessus et que le nouveau propriétaire continue le même régime.

Le nouveau régime doit être introduit progressivement sur 20 jours. Vous devez d’abord remplacer un quart de votre alimentation par de nouveaux aliments, puis la moitié, puis les trois quarts, puis tout.

puppies available soon
chiots disponibles bientôt

Toute réservation effectuée durant la prochaine grossesse aura droit à une garantie de 5 ans!!!